Actualités

Tout sur nos activités récentes, et les sujets concernant la Sous-Région


Friday, 08 January 2016
Réponses aux préoccupations concernant d'éventuelles pratiques illégales de détenteurs de certificats FSC au Cameroun: briefing sur la légalité forestière

Réagissant à la demande de FERN, la Coordination FSC pour le Bassin du Congo a analysé les allégations d'un article paru le 20 août 2015  sur le site Mediapart.FR et explique pourquoi les sociétés certifiées FSC au Cameroun respectent la législation en vigueur.


Le 20 août 2015, un article publié sur Mediapart.FR, se référant à un rapport non-publié de l'Auditeur Indépendant du système FLEGT au Cameroun, faisait état qu'aucune société d'exploitations forestières opérant au Cameroun n'était en conformité avec les exigences légales du pays, incluant de facto les sociétés certifiées FSC. Plus tard, FERN a demandé à FSC de réagir à ces allégations.

Les conclusions de l'analyse, téléchargeable ici, sont les suivantes;

  • FSC, par l'analyse conduite, est convaincu que les sociétés certifiées FSC en République du Cameroun respectent les exigences légales en vigueur et que les contrats de partenariat industriel passés par certaines d'entre-elles respectent le cadre législatif camerounais;
  • FSC ne fixe pas de seuil quant à la superficie forestière qu'un gestionnaire peut avoir sous sa responsabilité, cependant il entend parfaitement que la République du Cameroun puisse avoir d'autres considérations à cet égard;
  • FSC soutient les recommandations formulées par l'Auditeur Indépendant visant à clarifier certains points de la législation forestière;
  • FSC soutient l'Administration en Charge des Forêts dans la réforme de la législation forestière qu'elle conduit actuellement. En outre, FSC espère que les questions relatives aux partenariats industriels et à la superficie limite attribuable à un même gestionnaire (200.000 hectares) puissent être clarifiées.


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000100